WAYNE FISCHER

 Wayne est avant tout artiste. Dès le lever, quoiqu’il fasse et où qu’il soit, Wayne est artiste, parfois même déconnecté de la réalité. Aucune concession n’est possible, ni dans sa démarche, ni dans le temps qu’il consacre à son travail.  Il n’a pas cherché un métier alimentaire, il ne s’est pas détourné de son chemin quelles que soient les souffrances, les sacrifices et les tensions générées par une attitude intransigeante. Sa persévérance et son obstination ont maintenu ses sculptures à un très haut niveau de qualité.

Hors des courants contemporains, céramiques ou artistiques, sans appartenance à aucune mouvance, sans se référer à l’histoire de la sculpture du XXème siècle, qui a mis à l’honneur d’autres matériaux et d’autres techniques, Wayne Fischer innove. Son style lui est propre. Il parle du corps sans être figuratif et n’est pas vraiment abstrait car les œuvres transpirent d’érotisme. Tout en gardant une simplicité des formes – influencée lors de ses études par l’œuvre de Barbara Hepworth – Wayne Fischer s’adresse à l’inconscient et cherche à créer ce trouble qu’il a lui-même ressenti au regard d’œuvres de Bacon, Goya ou Magdalena Abakanowicz.  Il démontre, comme Bernard Dejonghe, que l’artiste n’est pas à opposer à l’artisan, que la céramique peut donner naissance à des œuvres d’art et « faire naître une pensée, une émotion et partager un regard sur le monde ».

                                                                                                                      Nicole Crestou

Sans titre I , porcelaine émaillée, sablée, 2017.
H : 27 x 24 cm / 10' 1/2 x 9' 1/2 inches.
2500 €

Sans titre III , porcelaine émaillée, sablée, 2017.
H : 22 x 40 x 11 cm / 8' 1/2 x 15' 1/2 x 4' 1/3 inches.
4000€

Sans titre V , porcelaine émaillée, sablée, 2017.
H : 25 x 30 x 11 cm / 10' x 12' x 4' 1/3 inches.
2200 €

1stdibs logo aurelien gendras